Chantal Rigny, le voyage de la lecture vers l'écriture

Quand Chantal Rigny nous dit qu’elle est arrivée à l’écriture par hasard, c’est une ellipse...
Chantal Rigny
Elle s’est nourrie de lecture toute sa vie, alors, un jour, quand cette nourriture lui a manqué, n’ayant pas pu assouvir sa faim lors d’un voyage sans la compagnie d’un livre, elle décide d’en écrire un.
Il lui fallait donc un élément déclencheur, un petit trait d’union qui lui a permis de basculer du statut de lectrice à celui d’auteur.


« Maxime, l’enfant trahi » (1) est un roman à suspense qui fonctionne comme un jeu de pistes.

Le thème : En arrivant au petit déjeuner, Maxime, qui vient d’obtenir brillamment son baccalauréat, lit ce petit mot :
« Ne quitte pas le manoir ce matin. J’ai un rendez-vous important, je reviens immédiatement après ; je veux t’aider à comprendre ce qui te perturbe depuis quelque temps. Nous allons en parler ensemble. Attends-moi avant de faire quoi que ce soit. Papa.»
Mais son père ne reviendra pas et Maxime va mener sa quête à la recherche de réponses à ses questions.

Le livre est en vente
au magasin "Harmonie"
de Cour-Cheverny
Chantal Rigny avait 5 ans quand elle est arrivée à Cour-Cheverny (2). Après un court passage à Cheverny, elle est retournée vivre à Cour- Cheverny. Autant dire que le dépaysement a été limité. C’est son ima­gination qui n’a pas cessé de voyager. Chantal nous livre son premier
roman, mais ne va pas s’arrêter en si bon chemin puisque c’est une saga qu’elle entreprend d’écrire. Pourtant, Chantal tient à ce que cha­cun de ses livres se suffise à lui-même : pas d’histoires à suivre !

(1) Editions du Clos des Sablons - Mai 2016 - Prix :15 e - edisablons@gmail.com

(2) Chantal Rigny a un fort ancrage à Cheverny/Cour-Cheverny. Son père a été conseiller municipal à Cheverny et sous-chef de La Lyre. Elle a aujourd’hui 2 enfants et 3 petits enfants (sans oublier un mari bien connu des indigènes et assimilés de nos 2 villages).







La Grenouille n°32 - Juillet 2016